Mr. Mercedes : l’adaptation parfaite ?

Hey !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler de la première saison de la série Mr Mercedes, diffusée sur la chaîne « Audience Network » depuis août 2017. A mon grand bonheur, elle a été renouvelée pour une saison 2, bien que je ne sache pas encore si elle va porter sur le second tome de la trilogie ou s’ils vont prendre des libertés et créer leur propre suite.

mr-mercedes-image_0

Je vais le répéter encore une fois : la trilogie Mr Mercedes (ou Bill Hodges si vous préférez) est l’une de mes préférées. Je trouve ces romans excellents et je pense que Stephen King a réussi à se renouveler à travers ces romans policiers. J’ai vu beaucoup d’avis négatifs, surtout venant des Américains, mais je ne comprends pas trop leur haine. Essayez par vous-même je pense, c’est le seul conseil que j’ai à donner.

Pour ce qui est de la série télé, comme vous le voyez dans le titre, je me suis demandée s’il s’agissait d’une adaptation parfaite du premier tome de la trilogie. Pour une partie des épisodes, elle l’a été, et puis sur la fin, elle s’est un peu éloignée du livre originel. Stephen King est très heureux avec cette adaptation et a même confié qu’il s’agissait de l’adaptation la plus fidèle à ce jour (de l’un de ses romans bien sûr) et que tout ce qu’ils avaient changé n’avait fait qu’apporter du positif à cette adaptation. Je vous explique tout ça.

Je vous prévient il va y avoir des spoilers sur la saison 1 de Mr Mercedes ainsi que le premier tome de la trilogie. Je ne peux les comparer sans vous révéler certaines scènes. A vous de voir si cela vous dérange ou non. La première partie de cet article sera générale, vous n’avez donc aucun risque de spoiler. Je vous indiquerai le moment où vous devez arrêter de lire si vous souhaitez garder la surprise.

Parlons dejà desaspects généraux, avant d’entamer la comparaison avec spoilers :

La série est très bien produite, très bien filmée et très agréable à regarder. Chaque épisode s’approche même de l’esthétique d’un film, bien qu’ils ne dépassent pas une heure (en général ça tourne autour de 50 minutes). J’ai vraiment été impressionnée par la qualité de la série, pensée dans les moindres détails et vraiment aboutie.

Les épisodes sontlongs mais je me suis rarement ennuyée. L’enquête est assez longue, je l’avoue, mais il y a toujours des petits rebondissements, des changements de points de vue etc… Je pense que c’est une série qui ne plaira pas à tout le monde, puisque ça n’est pas hyper dynamique. Après tout, le roman est très long et il s’agit d’une enquête policière donc on ne pouvait pas s’attendre à autre chose.

Pour ce qui est des personnages, ils ne sont pas forcément tous sympathiques, loin de là, mais la série fait en sorte de montrer tous les aspects de leur personnalité. Si dans une scène le personnage est cruel, alors dans une autre scène (pas forcément dans le même épisode) il sera montré sous un aspect plus doux, pour « expliquer » son comportement. Bien entendu, je me suis amusée à en détester plusieurs, c’est le but, et je me suis aussi attachée à deux personnages en particulier dont je parlerai plus tard.

8094907c70ac5c970221ab497d950ba95aff8ce2

Passons à la partie avec spoiler :

Ce qui m’a beaucoup plus, c’est que l’aspect malsain du roman a été très bien traduit à l’écran, et ils sont même allés au-delà de ce que Stephen King avait écrit. En effet, Brady et sa mère ont eu relation très ambigüe mais dans la série elle est carrément incestieuse. Ils s’embrassent assez tôt dans la série et la mère n’hésite pas à lui toucher les parties intimes le soir et de « lui faire du bien ». Bien entendu, on ne voit pas grand-chose, la série n’est pas trash non plus, mais c’est explicite.

Aussi, dès le début du roman, il est très clair que Bill Hodges est dépressif, voire suicidaire. Dans la série il est plutôt alcoolique, ce que l’on ressent moins lorsqu’on lit le roman, c’est logique. L’alcoolisme c’est très visuel et c’est assez frappant à l’écran. En revanche, je trouve que ça a été poussé un peu trop loin, mais c’est utile pour le reste de la série.

img-content-12_0

Je n’ai pas particulièrement aimé le fait qu’ils aient rajouté une voisine collante. Dans le roman elle n’existe pas mais dans la série elle m’a horripilée. Elle ne servait à rien et cassait les pieds à tout le monde. C’est dommage.

La collègue lesbienne, Lou, n’est pas censée avec un grand rôle, loin de là. On la nomme à peine dans le roman puisqu’elle n’apparaît que lorsqu’elle se fait interrogée et qu’elle devient un témoin clé dans l’enquête puisqu’ l’identité de Brady reste longtemps cachée. En revanche dans la série, ils lui donnent un rôle important, mais j’ai trouvé qu’elle était parfois trop clichée. Certes, je suis pour la diversité, mais si c’est pour que les personnages lesbiens soient représentés ainsi, je passe mon tour.

untitled20177131713705

Aussi, Brady est beaucoup plus humain que dans le roman. Bon, ils n’ont pas pu recréer les longs monologues intérieurs de Brady dans la série puisqu’ils ne voulaient pas de narration, mais du coup j’ai trouvé Brady trop « humain ». C’est très étrange à dire, je suis d’accord. Après, c’est un choix des réalisateurs et ça se tient. Au final, ça n’empêche pas le fait qu’il est un meurtrier et qu’il a besoin de tuer, mais ça m’a fait bizarre de le voir s’inquiéter pour sa collègue par exemple.

La fin m’a déçue. Certes, elle respecte globalement ce qu’il se passe à la fin du roman mais pas du tout de la manière grandiose dont Stephen King l’avait écrite. En effet, à la fin du roman, Brady Hartsfield décide de se faire exploser lors d’un concert avec quasiement que des adolescents, d’une part pour faire beaucoup de victimes, mais aussi puisque la petite soeur de Jeremy, le complice de Bill Hodges, s’y rend avec ses copines. Brady avait décidé de se faire passer pour un handicapé et avait caché sa bombe dans le rembourrage du fauteuil roulant. Bill finit par découvrir le pot-aux-roses, se rend au concert avec Holly et lui explose la tête avec un objet dont je ne me souviens pas (il s’agissait d’un objet ridicule, c’est tout ce dont je me souviens) et l’envoie dans le coma. En revanche, dans la série, il ne s’agit pas du tout d’un concert mais d’un salon commercial, d’une sorte d’exhibition, avec bien moins de gens. Il utilise le même stratagème que dans le roman mais j’ai trouvé que tout allait bien trop vite. Dans le roman, Stephen King fait monter le suspens et jusqu’à la fin on se demande ce qu’il va arriver. Dans la série, Bill Hodges arrive très rapidement et Holly lui explose le crâne.

Bon, globalement, c’est une série très proche du roman de départ, puisque c’était ce que souhaitaient les réalisateurs. Les petites différences apportées n’étaient pas gênantes, en dehors de la fin, qui m’a beaucoup déçue, et de la voisine trop collante. Après, ça reste une très bonne adaptation que j’ai pris beaucoup de plaisir à regarder.

-Cupcake (1)

Publicités

Top Ten Tuesday #5 : Mes 10 problèmes de lectrice

Hey !

On se retrouve aujourd’hui pour mon « Top Ten Tuesday », comme tous les mercredis. Le concept de cet article à été reprit en France par le blog Frogzine, que je vous invite à visiter, et du coup je vous invite aussi à participer à ce rendez-vous parce que les thèmes sont super sympas.

Cette semaine le thème est : 10 problèmes de lecteur. Je n’ai pas grand-chose de plus à rajouter, je pense que le thème est clair. N’hésitez pas à me partager vos problèmes de lecteurs, ça m’intéresse de savoir.

1. Ne pas avoir le temps de lire

Lire la suite de « Top Ten Tuesday #5 : Mes 10 problèmes de lectrice »

Ma pile à lire de la semaine #14

Hey !

Je vous retrouve en ce lundi matin pour vous présenter ma pile à lire de la semaine. Cette semaine, rien d’extraordinaire, j’ai décidé de lire deux romans puisque je pense que c’est assez raisonnable. Avec les partiels qui approchent, je ne vais pas pouvoir lire énormément chaque semaine puisque j’ai beaucoup de révisions à faire, mais je vais faire de mon mieux !

Lire la suite de « Ma pile à lire de la semaine #14 »

[Chronique n°56] Outliers – Kimberly McCreight

the-outliers,-tome-1---les-anomalies-878001

Titre : Outliers, tome 1 : Les Anomalies

Auteur : Kimberly McCreight

Éditeur : Robert Laffont (Collection R)

Prix : 17,90€

Genre : Thriller Jeunesse

Nombre de pages : 378

Résumé : Tout commence par un texto : Wylie, stp, j’ai besoin de ton aide.
Cassie a disparu et ses SMS laissent craindre le pire : qu’est-elle partie faire dans les forêts denses du Maine ? A-t-elle été kidnappée ? Est-elle en danger de mort ?
Aidée de Jasper, petit ami de Cassie, Wylie surmonte son agoraphobie pour aller à sa recherche. Mais son mauvais pressentiment se fait de plus en plus insistant : et si de bien plus noirs secrets se cachaient derrière la disparition de Cassie ? Des secrets à même de bouleverser l’équilibre du monde ?

Lire la suite de « [Chronique n°56] Outliers – Kimberly McCreight »

Top Ten Tuesday #4 : Mes 8 genres littéraires de prédilection

Hey !

On se retrouve aujourd’hui pour mon « Top Ten Tuesday », comme tous les mercredis. Le concept de cet article à été reprit en France par le blog Frogzine, que je vous invite à visiter, et du coup je vous invite aussi à participer à ce rendez-vous parce que les thèmes sont super sympas.

Cette semaine le thème est : 10 genres littéraires de prédilection mais puisque je n’en trouvais pas 10, je vous en présente aujourd’hui huit. J’ai décidé d’illustrer chaque catégorie avec 3 exemples pour vous donner une idée, bien que certains romans puissent appartenir à plusieurs catégories bien entendu. C’est parti !

Aventure & Action

Lire la suite de « Top Ten Tuesday #4 : Mes 8 genres littéraires de prédilection »

[Bilan] Octobre 2017 (Livres, Films, Séries, Musique)

Hey !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous présenter mon bilan du mois d’octobre et croyez-moi, ce mois-ci, j’ai beaucoup de choses à vous présenter ! Je ne sais pas ce qui s’est passé, étant donné que j’avais pas mal de partiels et de DM à rendre et aucun jour de vacances, mais je me suis franchement bien débrouillée !

Livres

 

Lire la suite de « [Bilan] Octobre 2017 (Livres, Films, Séries, Musique) »