[Chronique n°10] Will Grayson, Will Grayson – John Green et David Levithan

71HU0mzAjhLTitre : Will et Will (Will Grayson, Will Grayson)

Auteurs : John Green & David Levithan

Edition : Gallimard (Scripto)

Genre : Jeunesse / Contemporain

Prix : 15€

Nombre de pages : 384

Résumé : Will Grayson se méfie des sentiments. Les histoires de cœur portent la poisse, tout le temps. Alors dans la vie, autant se faire discret. Son meilleur ami, Tiny Cooper, est à la fois une bénédiction et une vraie plaie : ami fidèle et rayonnant, il est aussi ouvertement gay que corpulent et n’a pas l’habitude de passer inaperçu.À l’autre bout de la ville, un adolescent en pleine déprime assume mal sa différence. Le hasard veut qu’il se nomme lui aussi Will Grayson…

Encore une fois on aborde des sujets assez difficiles dans ce livre. John Green est passé maître dans l’art d’aborder l’adolescence et ces problèmes de manière légère et décontractée, tout en faisant passer un message. Le message principal de ce livre est « la tolérance ». On en parle à toutes les sauces et c’est un sujet qui m’a beaucoup touchée.

L’homosexualité est l’un des sujets centraux de ce roman et j’en suis très contente. Je trouve que peu de roman traitent ce sujet, et encore moins durant tout un livre alors que John Green n’en a pas eu peur. Les deux Will font face à l’adolescence et aux premiers amours mais ils se posent aussi beaucoup de questions, notamment à cause des remarques des autres et du regard des gens. Sans arrêt les autres leurs demandes s’ils sont gays, sans même qu’ils aient vraiment eu le temps d’y réfléchir.

L’un des Will a un meilleur ami homosexuel, mais il est aussi immense et a un goût un peu trop prononcé pour les comédies musicales. Vous imaginez donc bien que les gens ne se gênent pas pour lui faire comprendre certains choses. Les ados sont cruels entre eux et Tiny en fait les frais sans vouloir en parler. C’est un personnage qui m’a beaucoup touché par le fait qu’il souffre mais soit renfermé, comme s’il ne voulait pas déranger Will et ses problèmes. Il finit quand même par exploser au bout d’un moment, ça se comprend, et il en est devenu encore plus touchant.

J’ai aussi trouvé ça plutôt drôle que les deux personnages s’appellent Will Grayson mais ce qui m’a fait encore plus rire c’est la manière dont ils se rencontrent. Je ne vais pas vous raconter parce que je n’ai pas envie de vous spoiler mais c’était franchement drôle et très bien trouvé ! Mais avant leur rencontre, l’auteur alterne les points de vue à chaque chapitre, d’un Will à l’autre, ce qui fait qu’on apprend à les connaître individuellement, avec leurs propres problèmes, avant de les connaître ensemble.

Ce que j’ai beaucoup aimer c’est le fait que leurs histoires se rejoignent et qu’un lien se créer entre les personnages des deux mondes. Ils ne se connaissaient pas du tout et n’étaient pas censés se rencontrer et au final ils écrivent une très belle histoire tous ensemble. Chacun finit par se découvrir lui-même, comprendre sa sexualité et l’accepter et s’ouvrir aux autres. C’est une belle morale au final, et une histoire très agréable à lire.

Il y a deux autres thèmes abordés : l’amitié et les arnaques sur internet. L’amitié est abordée de toutes les façons différents, que ce soit par rapport à la fidélité entre amis, ou même la trahison, la compréhension et l’écoute de l’autre. Les deux Will ont plusieurs amis avec lesquels tout n’est pas toujours très rose, mais ils essayent de trouver des solutions pour régler leurs problèmes, ce qui en fait un super roman pour les ados en pleine crise, qui ne comprennent pas vraiment ce qu’il se passe. Dans ces moments là on a besoin de nos amis mais on ne sait pas forcément comment le dire, et dans « Will et Will » John Green l’illustre très bien.

Et comme je le disais, on parle aussi d’arnaque sur internet, et plus particulièrement des faux profils sur les tchat où beaucoup d’adolescents pensent trouver l’amour. L’un des personnages en fait les frais et tombe presque en dépression, ce qui est très dangereux à un âge aussi jeune où le suicide est malheureusement une solution beaucoup utilisée. JOhn Green a encore une fois abordé le sujet avec une grande justesse, sans aller trop loin, mais en faisant passer un message tout de même et en y apportant une solution.

Globalement c’est un très beau livre, très poétique, avec beaucoup de messages, de thèmes importants mais aussi beaucoup d’espoir. C’est avant tout un roman pour remonter le moral et montrer que la vie ne s’arrête pas à cause d’une critique, d’une dispute ou d’un coeur brisé. C’est un roman fait pour nous aider à remonter la pente et pour nous ouvrir les yeux sur le fait que la vie est courte et que si on ne fait pas attention, on pourrait passer à côté d’une belle histoire.

5-Cupcake

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s