[Chronique n°11] Digitale – Sarah Wagon

digitale-670794Titre : Digitale

Auteur : Sarah Wagon

Edition : Pocket Jeunesse

Genre : Science-fiction

Prix : 14.90 €

Nombre de pages : 256

Résumé : Un monde sans émotions, le bonheur sous contrôle.
Jade, vingt ans, vit dans une société parfaite, où la violence a été éradiquée. Comme tout le monde, elle porte, implantée dans la nuque, une puce digitale qui régule ses émotions. Guérisseuse au Centre de Reboot, Jade traite les déficients dont la puce a buggé… Jusqu’à l’arrivée de Sacha Fleery. Toutes les réinitialisations échouent sur ce jeune homme exalté, sauvage. Malgré l’aversion qu’il lui inspire, Jade accepte de s’approcher de lui pour tenter de le sauver. Un choc. Si bouleversant que la puce de Jade disjoncte. Reconnectée, Jade découvrira la peur, le désir… et la révolte.

Autant le dire tout de suite : je n’ai pas du tout aimé cette lecture. Mon avis risque d’être plutôt court mais je n’ai pas grand-chose à dire, et encore moins grand-chose de positif.

On va commencer par ce qui m’a le plus dérangé dès le début : le fait qu’il s’agisse d’une copie du début de la trilogie « Delirium » de Lauren Oliver. Vous ne le savez sans doute pas mais cette trilogie est l’une de mes préférés de tous les temps, et surtout l’une de mes dystopies préférées. J’en suis tellement tombée amoureuse que j’ai lu tous les romans de Lauren Oliver, devenue l’une de mes auteurs préférés. Du coup, lorsque j’ai commencé ma lecture de « Digitale », le fait qu’il s’agisse de la même chose m’a un peu dérangée. Bien sûr, l’histoire n’est pas la même, mais le début l’est. Je n’arrivais pas à m’enlever Delirium de la tête durant les premiers chapitres et ce n’est pas bon signe. Ce que l’on recherche, c’est de l’originalité, mais ça n’était pas le cas ici.

En plus d’avoir l’impression de lire une pâle copie de Delirium, je n’ai pas forcément accroché à l’histoire. Certes, c’est un roman de science-fiction donc pas forcément réaliste, mais j’ai trouvé qu’il y avait des incohérences et que l’histoire ne tenait pas forcément debout. En plus de ça, c’est une histoire vue et revue, surtout au cinéma, et j’aurai aimé être surprise par l’auteur. Un petit rebondissement par-ci, un retournement de situation par-là et pourquoi pas une soudaine révélation ? Et bien non, pour ma part ça n’a pas été le cas. Je n’ai pas été surprise par la tournure des événements, loin de là, et ai trouvé ce roman globalement prévisible.

Ce qui m’a aussi pas mal dérangé c’est le fait que l’héroïne soit âgée de vingt ans mais agisse comme une gamine de quinze ans. Je n’ai pas vu la différence. Pour une fois que l’on a une héroïne plus âgée que d’habitude, je m’attendais à un roman un peu plus adulte, plus réfléchis mais elle réagit très impulsivement et comme une enfant. J’avais un minimum d’espoir pour Jade, mais elle m’a grandement déçue.

Et puis, dernière petite chose (parce que je ne vais pas m’acharner quand même), même si le début ressemblait un peu trop à Delirium, il était quand même plutôt pas mal et attise un minimum la curiosité. Mais par la suite ça devient tout niais et mielleux, parce que, forcément, fallait ramener une histoire d’amour cul-cul et prévisible pour tout gâcher. J’ai trouvé que c’était très mal géré et que a cassait toute la dynamique mise en place au début et c’est bien dommage. Je suis sûre de ne pas lire le deuxième tome.

Donc pour résumer, un roman décevant et prévisible, gâché par une histoire d’amour à l’eau de rose qui n’était pas nécessaire et qui me coupe toute envie de lire le prochain tome.

2 bis

-Cupcake

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s