[Chronique n°58] Outliers, Livre II – Kimberly McCreight

the-outliers,-tome-2---the-scattering-969113Titre : Outliers, Livre II (Outliers, book 2 : The Scattering)

Auteur : Kimberly McCreight

Edition : Robert Laffont (Collection R)

Prix : 17€90

Genre : Thriller Jeunesse

Nombre de pages : 378

Résumé : Suivez votre instinct, surtout quand il vous dit de fuir.
Wylie et Jasper ont réchappé de justesse à l’horreur du Camp Colestah. Mais la menace plane toujours sur eux, plus présente que jamais. Wylie le sent grâce à ce don qu’elle apprend à maîtriser : elle lit les émotions des autres comme à livre ouvert.
Cela suffira-t-il pour percer à jour les menteurs ? Coincée entre les fantômes du passé et les monstres du présent, Wylie va devoir soigneusement choisir ses alliés.
La sécurité des siens est à ce prix, et tellement plus encore…

Après avoir survécu à des horreurs sans nom, Wylie et Jasper n’ont pas fini de se battre contre les scientifiques qui veulent leur peau. Non seulement ils doivent être vigilants à tout moment mais ils se demandent même si le père de Wylie ne s’est pas associé avec les mauvaises personnes…. Difficile de savoir à qui faire confiance lorsque tout le monde nous a trahi.

Mais le pire est à venir puisque Wylie se fait enfermer dans un hôpital, seule, loin de Jasper et de son père. Elle ne comprend ni comment elle est arrivée ici ni ce qu’elle fait ici mais au moins elle n’est pas tout à fait seule. En effet, tout un groupe de jeunes filles du même âge qu’elle se retrouvent dans la même situation mais seule Wylie semble comprendre ce qui se trame vraiment…. Mais à qui confier son secret ? Les autres filles sont-elles dans la combine ? Sont-elles aussi naïves qu’elles le prétendent ? Wylie va devoir démêler le vrai du faux et tenter de s’échapper de cet endroit au plus vite.

C’est cette partie-là de l’intrigue que j’ai le plus aimé puisqu’il y avait pas mal de suspens, de rebondissements et de retournements de situations, comme dans le premier tome. Ici, le rythme ne ralentit pas et, à chaque chapitre, on est poussés à lire la suite. Pas un chapitre ne passe sans qu’il ne se passe quelque chose, ce qui rend le tout très addictif.

C’est dans ce tome que Wylie va devoir apprendre à gérer son don et à le comprendre afin de sauver sa vie, et celle de Jasper. Comment déméler ses émotions et celles des autres ? Comment mettre les émotions de côté pour penser de manière rationnelle ? Son hypersensibilité est à la fois un don et un fardeau et seule Wylie pourra apprendre à se contrôler. Heureusement qu’elle a Jasper à ses côtés pour l’aider un peu, même si elle est confuse face à ses sentiments envers Jasper. Est-ce de l’amour ? de l’amitié ? un simple attachement ? Leur relation est un peu plus développée dans ce tome et j’ai beaucoup apprécié. 

L’auteur ne nous laisse pas une seconde de répit et ne cesse d’épaissir la théorie du complot développée dès le premier tome. Les morts deviennent vivants, les vivants ne sont pas loin de mourir, tout le monde ne cesse de mentir, les identités sont usurpées et dans tout ce bazar Wylie et Jasper doivent se débrouiller pour survivre et tenter de faire les bon choix. Personnellement je n’ai pas décroché du livre une seconde puisque je voulais vraiment élucider l’affaire et tenter de comprendre de quel côté se situait chaque personnage.

La fin est une vraie torture. L’auteure nous balance une bombe en pleine figure et peu importe que l’on doive attendre un long moment avant le tome 3, elle n’a aucune pitié et elle nous laisse avec sa révélation qui bouleverse tout. Je n’étais pas prête et j’ai eu du mal à m’en remettre.

Ce qui est bien avec cette auteure c’est que les rebondissements, retournements de situations, révélations etc… ne sont pas prévisibles. Elle nous mitraille à chaque chapitre mais le rythme est tellement effréné que l’on n’a pas le temps de prévoir ce qui va arriver ou même de faire attention aux détails. C’est ça que j’aime beaucoup avec cette saga.

En résumé, c’est un excellent tome 2 où l’auteur ne nous laisse pas une seconde de répit, où les personnages ne sont jamais qui ils sont vraiment, où le sujet de l’hypersensibilité est creusé et où les personnages deviennent plus matures fassent aux épreuves qu’ils doivent affronter.

4

cupcake-1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s