Ma pile à lire de la semaine #29

Hey !

Je vous retrouve aujourd’hui et comme chaque lundi pour vous présenter ma pile à lire de la semaine. Puisque je suis enfin en vacances (plus ou moins, je dois quand même réviser pour mes partiels début mai) je peux m’autoriser une pile à lire plus conséquente que celle des semaines passées. Ce sera donc trois romans pour moi :

 

player-one-570008

2044. La Terre est à l’agonie.
Comme la majeure partie de l’humanité, Wade, 17 ans, passe son temps dans l’OASIS – un univers virtuel où chacun peut vivre et être ce qui lui chante. Mais lorsque le fondateur de l’OASIS meurt sans héritier, une formidable chasse au trésor est lancée : celui qui découvrira les trois clefs cachées dans l’OASIS par son créateur remportera 250 milliards de dollars !
Multinationales et geeks s’affrontent alors dans une quête épique, dont l’avenir du monde est l’enjeu. Que le meilleur gagne…

Je ne sais pas pourquoi mais je tenais absolument à lire le livre avant de regarder le film. Peut-être que c’est parce que le monde est complexe et que je voulais d’abord l’apprivoiser sous forme de roman. Peu importe, je l’ai commencé hier et je suis déjà complètement accro et j’ai hâte de voir comment ils l’ont adapté.

--la-place-du-c-ur,-saison-1-807010

Six jours dans la vie de Caumes qui vit son premier amour.
Six jours de janvier 2015 où la France bascule dans l’effroi.

Ce soir, Caumes a 17 ans et attend le déluge. Il ne sait qu’une chose : à la fin de l’année, il quittera sa ville natale pour rejoindre son frère aîné à Paris. Paris, la ville rêvée. Ce soir, Caumes a 17 ans et attend aussi le miracle qui, à son grand étonnement, survient : Esther – sujet de tous ses fantasmes – se décide enfin à lui adresser plus de trois mots, à le regarder droit dans les yeux et à laisser deviner un « plus si affinités »…
Nous sommes le mardi 6 janvier 2015 et le monde de Caumes bascule : le premier amour s’annonce et la perspective obsédante de la « première fois ». Sauf que le lendemain, c’est la France qui bascule à son tour : deux terroristes forcent l’entrée du journal Charlie Hebdo et font onze victimes…
À la place du coeur, c’est ça : une semaine, jour après jour, et quasiment heure par heure, à vivre une passion sauvageonne et exaltante ; mais une semaine également rivée sur les écrans à tenter de mesurer l’horreur à l’oeuvre, à tenter de ne pas confondre l’information en flux continu avec un thriller télé de plus. Comment l’amour (qui, par définition, postule que « le monde peut bien s’écrouler ») cohabite-t-il avec la mort en marche ? Comment faire tenir ça dans un seul corps, dans une seule conscience ? Comment respirer à fond le parfum de la fille qu’on aime et comprendre, dans le même temps, que le monde qui nous attend est à terre ?

Je ne connaissais pas du tout cette trilogie avant que la Collection R ne me l’envoie mais les tomes sont vraiment courts et je pense que ça ne sera pas aussi niais que le titre l’indique. L’auteur aborde des sujets lourds et sensibles tout en s’adressant à un public plutôt jeune et c’est ça qui m’intéresse le plus.

la-conspiration,-tome-2---la-carte-du-destin-744996

Deux semaines.
C’est le temps qu’il a fallu pour que la vie d’Avery bascule du tout au tout. En l’espace de deux semaines, elle a découvert qu’elle était l’héritière d’une puissante société secrète connue sous le nom du Cercle et que sa mère était l’otage des ennemis du Cercle. Elle est aussi tombée amoureuse d’un garçon qu’elle n’a pas le droit d’aimer au moment même où elle apprenait qu’un autre lui était destiné, à son cœur défendant.
À présent, Avery traverse les océans à bord d’un jet privé, à la chasse aux indices qui lui permettront de lever le voile sur la vraie nature du Cercle, condition sine qua non pour que sa mère et elle reprennent leur liberté avant qu’il ne soit trop tard. Les deux garçons sont à ses côtés : Jack, fiable, loyal et bien décidé à l’aider, quitte à négliger sa propre mission ; et Stellan qui, jour après jour, se rapproche d’elle, lui faisant remettre en question toutes ses certitudes.
Mais à l’issue d’une course contre la montre qui mène Avery des îles grecques au tapis rouge de Cannes, une découverte vient tout chambouler, menaçant les fondations mêmes du monde. Voilà Avery forcée d’affronter la vérité en face : les membres du Cercle sont à mille lieues d’être ce qu’ils prétendent.

Je vais tenter de lire le tome 2, comme j’avais déjà essayé de le faire il y a quelques semaines mais je crains que ce combat soit perdu d’avance. Je n’ai pas du tout envie de le lire mais j’aimerais lui laisser une petite chance. On verra bien.

-Cupcake (1)

Publicités

Un commentaire sur « Ma pile à lire de la semaine #29 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s