[Chronique série n°9] Riverdale (Saison 1)

Hey !

Aujourd’hui je vous parle de la série « Riverdale » qui a fait comme un raz-de-marée sur les réseaux sociaux et qui a, semble-t-il, conquis tout le monde. En tout cas, à la fac, mes amies regardaient cette série avant moi et ont fini par me convaincre de regarder, me voici donc avec mon bilan.

J’avais un peu d’appréhensions au début mais c’est surtout à cause (ou grâce) à l’acteur Cole Sprouse que je me suis décidée à regarder. Cela faisait des années que je l’avais pas vu à la télé et j’avais hâte de le voir à l’âge adulte et je n’ai pas été déçue ! Le personnage de Jughead a rapidement conquis mon coeur (et pas que le mien d’ailleurs) puisque c’est un personnage à la fois attachant et torturé et surtout très mystérieux. Clairement s’il n’y avait pas eu Jughead, je ne sais pas si j’aurai apprécier la série autant.

Les autres personnages sont plutôt sympas aussi, même s’il y en a certains auxquels je n’ai vraiment pas accroché, notamment quelques jeunes filles un peu pestes au lycée Riverdale et certains comportements trop niais ou enfantins à mon goût. Les personnages restent des ados après tout donc on ne peut pas leur reprocher leurs réactions et je trouve même qu’ils agissent de manière assez mature la plupart du temps. Le point positif c’est aussi le fait qu’il y a de nombreux personnages, de quasiment toutes les communautés donc vous trouverez forcément un personnage qui vous correspond.

Pour une série pour ados, je trouve qu’elle est plutôt novatrice et originale, contrairement aux séries de type 90210, Glee ou Les Frères Scott. Globalement c’est une série sombre et qui aborde quelques sujets sensibles et ça se rapproche plus d’une enquête policière/thriller que d’une série pour ado. L’ambiance à Riverdale est vraiment glauque et malsaine mais c’est une série addictive qui passe bien trop vite.

Le milieu de la saison a eu un petit coup de mou mais ils se sont bien rattrapés sur la fin de la saison en intensifiant le suspens et l’intrigue. C’est vrai que certains épisodes ne sont pas extraordinaire et parfois ça manque un peu de révélations et de dynamisme mais on ne peut pas demander la lune non plus et je trouve que c’est quand même une plutôt bonne série qui se laisse regarder.

riverdale2

Ce que j’ai aussi beaucoup apprécié c’est le fait qu’on découvre pas mal de nouveaux acteurs, ou du moins des acteurs n’ayant fait que de petits rôles auparavant. En dehors de Jughead et son père je ne connaissais personne et j’ai découvert de très bon acteurs, d’autant plus qu’ils sont tous jeunes (celle qui joue Betty est née la même année que moi d’ailleurs). Disons que ça fait du bien de voir de nouvelles têtes.

Concernant la fin, clairement, je m’attendais à un final encore plus explosif qu’il n’a été, puisque la tension s’est accumulée au fil des épisodes, sauf que les dernières minutes n’ont pas été à la hauteur de mes espérances et il y a même un détail que je n’ai pas trop compris, ou du moins, je n’ai pas compris le choix des scénaristes.

Pour récapituler, il s’agit d’une bonne série plutôt pour ados, très addictive, sur fond de thriller, avec des personnages attachants et variés. La saison est courte mais assez intense malgré un coup de mou au milieu de la saison.

-Cupcake (1)

Publicités

3 commentaires sur « [Chronique série n°9] Riverdale (Saison 1) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s