Ces livres et films que les gens ont « honte » d’aimer (Partie 2)

Hey !

Suite à mon article de la semaine dernière, je vous propose cette seconde partie centrée autour des livres que l’on a honte d’aimer ou dont on a honte de parler.

Avant cela, je voudrais rajouter un point sur l’article de la semaine dernière puisque j’ai oublié de parler de quelque chose et que Molly LaPuce me l’a gentiment rappelé dans les commentaires donc je me permets d’en parler ici.

J’ai oublié de parler du fait qu’on a le droit de regarder des dessins animés à tout âge et que l’on ne devrait pas se sentir mal d’en parler avec ses amis. Les dessins animés ne sont pas que pour les enfants, même si certains comme Peppa Pig et Dora l’Exploratrice n’intéressent en général que les enfants puisqu’il n’y a pas forcément d’histoire et qu’ils visent à nous apprendre les bases d’une langue étrangère, mais si à 25 ans vous vous faites un marathon Peppa Pig, eh bien tant mieux pour vous ! Tout comme les films « intellectuels » ne sont pas réservés aux bac +5, les dessins animés ne sont pas réservés qu’aux enfants. Je n’ai jamais vu ça écrit nulle part en tout cas. Personnellement je regarde encore des dessins animés, bien qu’ils fassent plutôt partie des dessins animés pour « adultes » (calmez-vous, je m’explique). Je regarde notamment Adventure Time, Rick & Morty, American Dad  etc… dans lequels les personnages font des blagues pour adultes et où l’histoire et l’intrigue paraîtrait compliquée pour les enfants ou n’est tout simplement pas de leur niveau mais en général tout le monde peut les regarder, c’est juste que les blagues et certaines choses ne seraient pas comprises.

Sans titre (21)

Passons à la littérature maintenant. Le problème majeur que je rencontre, que ce soit en famille ou dans les salons, c’est la discrimination envers les gens qui lisent de la littérature « populaire ». Qu’est-ce que la littérature populaire, me demandez-vous ? (peut-être que vous le savez déjà mais tant pis). Il s’agit de livres d’auteurs comme Guillaume Musso, Marc Lévy, Amélie Nothomb, Michel Bussi, Bernard Werber, Gilles Legardinier… et puisqu’ils vendent beaucoup ils sont qualifiés de « populaires » ce qui est le terme adéquat. Le problème c’est que les gens en ont fait quelque chose de péjoratif, ce que je ne comprends pas. Certes, les romans de Musso sont en général assez niais et pas forcément épiques, mais ça reste de la littérature, ça se vend bien et certaines personnes aiment beaucoup. Alors, ce n’est pas du tout mon cas puisque je lis surtout des romans policiers, thriller et du fantastique (mais je suis assez exigente en général) mais j’ai des amis qui lisent beaucoup de Musso, ma mère lisait du Lévy et ma soeur adore Legardinier et pourtant ils ne sont pas plus bêtes que le reste de la population, ils se portent très bien et ils ne se sentent pas différents du reste du monde.

Ce qu’il ne faut pas oublier c’est que la littérature se meurt un peu plus chaque décennie, même s’il y a encore beaucoup de gens qui lisent. Chaque année on constate que de moins en moins de jeunes lisent, que la presse écrite ainsi que les livres papiers sont moins lus et que c’est l’ère du numérique, alors pourquoi discriminer et critiquer des gens qui prennent le temps de lire et faire vivre l’industrie du livre ? Je trouve ça hyper positif de voir des gens lire et même si c’est des albums de Toto ou des BD de Ducobu, ça reste de la lecture, ça reste des gens qui veulent se cultiver et ces personnes là vont peut-être donner envie à d’autres gens de lire par la suite etc… Et puis je vais prendre le cas de ma mère et de ma soeur. Ma mère a recommencé à lire l’année dernière et a acheté tous les livres de Sophie Kinsella, qui fait partie des auteurs critiqués, et ça l’a relancée dans la lecture et aujourd’hui elle s’intéresse à d’autres styles de livres et c’est génial. De même avec ma soeur, qui est capable de lire du Legardinier une semaine et du Agatha Christie une autre. Je ne comprend pas la catégorisation des gens selon le style de livres qu’ils lisent.

Il y a une sorte d’élitisme dans l’art en général, que ce soit en peinture, en musique ou en littérature et les gens sont catégorisés, il y a la « populasse », les « intellectuels », les jeunes qui lisent du Twilight etc… et on a pas le droit de faire partie de plusieurs catégories ou tout simplement de ne pas faire partie de catégorie du tout en fait. Ce que l’on lit ne reflète pas nos capacités intellectuelles. Ce n’est pas parce que je lis des livres catalogués jeunesse que j’ai les capacités intellectuelles d’un collégien. Je suis très ouverte pour mes lectures et je lis un peu de tout (sauf les romances et le new adult), que ce soit des albums pour enfants, des livres jeunesse (11-13 ans), du young adult, de l’horreur, du thriller, du bit-lit etc… et quand je suis à la fac je suis contente de pouvoir parler de toutes ces lectures sans être jugée par mes amis. Il n’y a rien de pire que de se faire traiter de « populasse » lors d’un salon du livre tout ça parce qu’on a le malheur de faire la queue pour rencontrer Legardinier. J’en ai juste marre de la catégorisation.

Je ne vais pas revenir sur ce dont j’ai parlé dans le premier article, c’est-à-dire toute cette « honte » d’avoir lu Twilight, Cinquante nuances etc… puisque tout ce que j’ai dit sur les films s’applique aux livres. Quand je dit que j’ai adoré la saga Twilight quand j’étais au collège je me prends des regards pas forcément sympathiques. D’ailleurs, petite anecdote : on est allées déjeuner avec mes amies à la fac il y a quelques semaines et au fil de la conversation on a commencé à parler des sagas qui nous ont marquées et rendues folles quand on était jeunes et au fil des « aveux » toutes les langues se sont déliées et on a tous commencé à dire qu’on avait apprécié Twilight (ou toute autre saga bien entendu) et on était toutes un peu surprises que personne ne se moque de nous ou que la conversation se passe naturellement. Malheureusement ce sont surtout les adultes ou personnes âgées qui se permettent de porter des jugements sur nos lectures et c’est bien dommage. Et puis j’ai l’impression que c’est quelque chose de normal aujourd’hui de se moquer des gens qui ont aimé Twilight parce que c’est passé dans notre culture de ridiculiser cette saga. Vous trouvez ça normal vous ? Il ne faut pas oublier que certaines personnes accordent beaucoup d’importance au regard des autres et que de telles remarques peuvent blesser et « empêcher » quelqu’un d’être soi-même et de lire ce qu’il aime. Il faut faire attention. Personnellement ça ne me touche plus quand  il s’agit de la littérature mais c’est vrai que parfois j’ose pas dire que je n’aime pas Game of Thrones ou que je n’ai jamais vu la saga Le Seigneur des Anneaux parce que je sais comment les gens vont réagir et c’est assez pénible.

Bon, cette fois j’en ai fini avec tout mon blabla mais j’espère que ça vous aura intéressé. J’ai essayé de m’exprimer au mieux et de ne pas trop me répéter mais je ne suis pas une journaliste et ce blog n’est que ma passion, alors je fais comme je peux ! Au plaisir de lire vos commentaires, bonne journée à tous.

-Cupcake (1)

Publicités

8 commentaires sur « Ces livres et films que les gens ont « honte » d’aimer (Partie 2) »

  1. Je n’ai pas aimé Twilight, mais cela ne me dérange pas pour autant de voir le film (Chérie adore). J’ai tenté de lire les livres et je n’ai pas accroché, cela dit je comprends que l’on puisse aimer : une histoire d’amour, des amants maudits, c’est assez universel comme thème.
    Pour Le Seigneur des Anneaux, j’adore ! Et je te dirais bien de regarder les films, mais pas parce que ce sont des films qu’il faut avoir vu, mais plutôt parce ça fait voyager (certains paysages sont époustouflants), et que c’est une sacrée aventure. Mais il faut déjà que l’heroic fantasy te tente un peu 😉
    Et si après visionnage te prenait l’envie de lire les romans, je te mettrai en garde en te disant que la première traduction n’est pas fameuse (mais ça se lit bien) et qu’il paraît que la seconde est meilleure et colle plus à l’écriture poétique de Tolkien. Je te dirais aussi qu’il y a pas mal de descriptions, ce que certaines personnes n’apprécient pas et abandonnent alors la lecture. Peut-être vaudrait-il mieux alors commencer par Le Hobbit.
    En revanche, jamais je ne forcerai qui que ce soit à lire ou regarder une oeuvre : tous les goûts sont dans la nature !

    Visiblement, Twilight est la série pour laquelle tu as été le plus « lynchée » ?

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai lu le premier tome du Seigneur des Anneaux et j’ai commencé le deuxième et j’aime vraiment beaucoup. J’adore quand il y a des descriptions mais les films ne m’attirent vraiment pas. Mon copain les regarde souvent et je n’aime vraiment pas. En revanche j’ai regardé la trilogie du Hobbit par amour pour lui et c’était pas mal mais vraiment pas mon genre de films. Je respecte tout à fait les fans mais j’ai vraiment essayé et ça ne fonctionne pas du tout.

      Oui c’est Twilight qui a un peu traumatisé mon adolescence et qui m’a poussée à écrire cet article. J’ai l’habitude d’avoir des avis contraires au reste de la population et en général je n’aime rien qui es populaire et les rares fois où c’est le cas, je me fais lynchée. Du coup je regarde des séries et films pas forcement connus comme ça personne ne peut me reprocher quoi que ce soit.

      Aimé par 1 personne

      1. J’adore Le Seigneur des Anneaux, mais l’adaptation du Hobbit, bof x)
        Dis-toi bien que la plupart des personnes (ou en tout cas des filles) de ton âge ont vu tout Twilight, voire ont aimé. C’est juste qu’illes n’assument pas (et c’est dommage).

        J'aime

      1. Ah je t’assure que c’est typiquement le genre de commentaire qu’on entend en Prépa (je me permet de répondre du coup) il est absolument hors de question de prononcer le nom de 50 Nuances, Musso, Levy c’est comme si tu prononçais le nom de Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom hein. Ils sont dingues.

        Aimé par 1 personne

  2. Mille mercis pour cet article (et le précédent !). Tu me connais tu sais que j’adore Musso et Sophie Kinsella et clairement quand je passe toute la semaine a étudier Hugo, Flaubert ou autres grands auteurs classiques eh ben le week-end ça fait du bien d’ouvrir un bouquin « populaire », un « roman de gare/plage » et certains ne semblent pas le comprendre (Cc les gens de ma classe qui pètent plus haut que leur cul) alors que c’est quelque chose de tout à fait logique. Enfin bon, merci pour ce blabla très instructif et dont certains devraient prendre de la graine. Ah et puis sans parler des dessins animés, parce que clairement Scooby Doo c’est LA BASE.
    Des bisous mon chat.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s