Le salon du livre de Paris 2017 : mon bilan

Hey !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous raconter mes petites aventures au Salon du Livre de Paris 2017. Etant donné que ça n’intéressera qu’une petite partie de mes lecteurs, j’ai décidé de le sortir aujourd’hui, un peu comme un article « bonus », qui ne changera en rien le planning de la semaine.

Cette année j’ai trouvé qu’il y avait un nombre impressionnant d’auteurs très connus, que ce soit français ou internationaux et j’ai vraiment passé une bonne journée comparé à l’année dernière où j’avais moins aimé l’organisation et où j’avais été déçue de la liste des auteurs présents (en dehors de James Dashner bien sûr).

Du coup cette année, je m’étais fait une liste de 4 auteurs à aller voir : Benjamin Lacombe, Jojo Moyes, Rainbow Rowell et Marie-Lorna Vaconsin, sachant que je me suis rendue compte une fois sur place que l’auteur Nicolas Beuglet était en dédicace et du coup j’étais déçue parce que j’ai adoré son thriller « Le Cri » et j’aurai adoré le rencontrer.

Je savais d’avance que je n’aurais pas le temps de parcourir tout le salon et tous les stands mais finalement j’ai réussi à en faire pas mal puisque dès notre arrivée, et après avoir attendu ce qui m’a semblé être une éternité à l’entrée, nous avons visité une partie du salon. Autant vous dire que j’ai tout de suite commencé les achats ! Il me semble qu’on a commencé par le stand avec les maisons d’éditions Pocket Jeunesse, 10/18 etc… et puisque j’adore ces maisons d’éditions j’ai craqué pour 4 livres : Wild, La triste fin du petit enfant huître et autres histoires, Les aventures du jeune Jules Verne, La Rivière à l’Envers.

P_20170327_204843

Ensuite on s’est baladés et on a voulu faire la queue pour Jojo Moyes (que je voulais absolument rencontrer) sauf que le stand Milady était minuscule et que la queue était déjà immense, du coup on était découragés et on a préféré se balader dans le salon et déjeuner tranquillement. L’après-midi je suis passé sur le stand un peu plus d’une heure avant sa deuxième séance de dédicace, mais tous ceux qui n’avaient pas pu la voir le matin avaient eu droit à des coupe-file et la queue était encore une fois déjà immense du coup j’ai préféré abandonner mais j’étais super déçue.

Bon sinon on a vu passer pas mal de politiques, de personnalités de la télé (notamment Yann Moix et Lepers) ainsi que de grands noms de la littérature française (Amélie Nothomb, Bernard Werber) même s’ils ne m’intéressaient pas du tout. C’était la première fois que je voyais autant de gens faire la queue pour des dédicaces mais cette année il y avait vraiment beaucoup d’invités prestigieux.

Le problème c’était qu’on n’arrivait pas à passer dans les allées, entre les gardes du corps, les caméras et les files d’attente, du coup on a dû faire le tour du salon pas mal de fois, mais au final ce n’est pas bien grave, c’est juste embêtant sur le moment parce que c’est blindé et que les gens ne font pas du tout attention quand ils marchent ou nous poussent etc… Je ne vous raconte même pas le nombre de coups de sac que je me suis prise.

Ce qui m’a le plus déçue (même si ce n’est pas la fin du monde) c’est le fait que le stand Huggin & Muninn n’existait pas, ils n’avaient qu’une mini bibliothèque en plein milieu d’un autre stand et n’avaient personne pour les représenter. C’était pourtant la maison d’édition que j’avais le plus hâte de voir puisque l’année dernière ils avaient été super sympathiques et accueillants.

Bon sinon, ça a été une expérience très agréable, en dehors des longues heures d’attente pour les dédicaces (mais ça je le savais déjà). J’ai réussi à rencontrer Benjamin Lacombe, qui m’a dessiné un magnifique Dodo du livre « Alice au pays des merveilles ». C’est un homme hyper talentueux et pourtant humble et adorable. C’était super sympa de lui parler et on sent qu’il a une grande culture et une envie de partager.

P_20170326_185300

J’ai aussi rencontré Rainbow Rowell, avec qui j’ai discuté quelques secondes, le temps de la dédicace, mais qui a été très gentille et qui a répondu à mes questions sans problème. En plus elle m’a parlé de ses enfants et du fait qu’elle ne venait pas en Europe parce qu’elle ne voulait pas être séparée d’eux, et c’est trop chou.

P_20170326_185248

Et pour finir, juste avant de faire un dernier tour, on est allé voir Marie-Lorna Vaconsin, auteure de « Starpoint », que j’ai asbolument adoré et on a eu le temps de discuter de son livre, du prochain tome et c’était super agréable, d’autant plus qu’elle était toute stressée et qu’il n’y avait personne à son stand, donc on a pu prendre notre temps avec elle.

P_20170326_185312

Niveau achats, je me suis lâchée après la dédicace de Benjamin Lacombe et j’ai acheté les 3 ouvrages parus chez Albin Michel qu’ils vendaient sur place. J’avais déjà des oeuvres de lui à la maison, mais pas ceux-ci du coup je me suis fait plaisir. Ce sont de magnifiques albums, les illustrations sont sublimes, tout est parfait et j’espère sincèrement le revoir à Montreuil pour lui en parler.

Juste avant de partir on est passés chez Milady pour acheter le livre « Jamais deux sans toi » de Jojo Moyes puisque pour tout achat, Milady offrait un tote bag et on le voulait absolument. Et on est aussi passés chez Lumen où j’ai acheté le deuxième tome de la saga « Gardiens des cités perdues » de Shannon Messenger dont j’ai adoré le premier tome. Et j’ai acheté un dernier livre sur le stand du livre de poche puisque mon copain est tombé sur les intégrales de Game of Thrones et que j’ai regardé ce qu’ils avaient à proposer et je suis tombée sur « American Gods » de Neil Gaiman que j’avais très envie de lire depuis des mois mais je n’étais jamais tombée dessus en librairie. Il faut savoir que j’adore Neil Gaiman et que « American Gods » est adapté en série télé qui va bientôt commencer d’ailleurs.

P_20170327_204935

La dernière chose que j’ai à dire c’est que les gens dans les files d’attente (ou du moins, ceux que j’ai rencontrés) ont tous été très gentils et m’ont permis de passer le temps plus facilement. J’ai rencontré des personnes très gentilles, passionnées de lecture ou d’illustration avec qui j’ai plutôt bien rigolé. Bien entendu il y en a toujours qui sont sans scrupules et gâchent tout mais de manière générale, tout s’est bien passé samedi et je suis ravie de la journée que j’ai passé.

cupcake-1

Publicités

6 commentaires sur « Le salon du livre de Paris 2017 : mon bilan »

  1. Les files d’attente c’est une des raisons pour lesquelles je n’aime pas les dédicaces, car on poireaute deux heures pour passer quelques secondes avec un auteur, et au final je trouve que c’est dommage de passer toute la journée ainsi ! Du coup je me suis dit que si j’y allais l’année prochaine je privilégierai des auteurs moins connus !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s