[Chronique n°47] Alice au pays des zombies – Gena Showalter

chroniques-de-zombieland-tome-1-alice-au-pays-des-zombies-3766683Titre : Les Chroniques de Zombieland, tome 1 : Alice au pays des zombies (White Rabbit Chronicles, book 1 : Alice in Zombieland)

Auteur : Gena Showalter

Editeur : Harlequin (Collection Darkiss)

Genre : Fantastique Jeunesse

Prix : 14€90

Nombre de pages : 521

Résumé : Moi, Alice, j’ai cessé de me croire au pays des merveilles le jour où je les ai vus. Eux, les monstres. Ils existent. Ils ont pris ma petite sœur. Ils ont dévoré mes parents. Bientôt, ils seront partout et ils dévoreront vos familles, vos copains, notre monde… Vous voulez ça ? Non, moi non plus. Alors, je vais rejoindre Cole et sa bande, et avec eux, je vais me battre jusqu’à la mort s’il le faut. Contre les monstres … les Zombies.

Je n’ai pas vraiment de mots pour décrire à quel point j’ai aimé cette lecture. Je crois que c’est l’un des meilleurs livres que j’ai eu la chance de lire. Au début je me suis dit que je le lirais pour passer le temps et parce que le titre était sympa mais je suis rapidement tombée dans le trou du lapin blanc et n’en suis pas ressortie. 

L’histoire est contemporaine de notre époque et se déroule aux Etats-Unis. Au début l’histoire démarre doucement pour faire connaissance avec la triste histoire d’Alice, son intégration au lycée, sa vie quotidienne et les autres personnages. Et ensuite peu à peu elle nous baigne dans le bain des zombies et c’est là que je n’ai pas lâché le bouquin. 

Le personnage d’Alice ressemble en certains points à l’Alice originelle mais sinon elle est tout à fait originale. Cette Alice est une battante, elle a du caractère, du mordant et ne baisse jamais les bras. Bien des fois on se dit que son courage la rend aveugle mais grâce à ses amis elle est souvent saine et sauve (mais pas toujours). 

La manière dont on introduit son passé et les zombies intervient assez rapidement, ce qui est super, parce que souvent les histoires mettent du temps à se mettre en place et ça ne me plaît pas, mais là j’ai trouvé le timing parfait. Le premier chapitre nous fait vivre la scène tragique de sa rencontre avec les zombies et la manière dont elle est devenue orpheline. J’ai trouvé ça mieux que de faire des allusions à ces événements tout au long du bouquin sans avoir la scène précise en tête. Au moins là c’est clair. 

Le personnage de Cole est énigmatique et fascinant puisque c’est un gars baraqué et tatoué qui sème la terreur dans le lycée. Comment une blonde fragile et Cole le terrible peuvent-ils être liés ?  Les deux ensembles forment une image assez étonnante puisqu’ils n’ont rien en commun. Ils deviennent d’ailleurs bien vite le centre d’attention de leurs camarades et de l’ex maléfique de Cole… 

La meilleure amie d’Alice, Kat, est super intéressante. Il s’agit de la première personne qu’elle rencontre lorsqu’elle se réveille à l’hôpital. Kat lui dit alors qu’elles deviendront de très bonnes amies et Alice n’en croit pas un mot, trop heureuse de pouvoir se débarrasser de cette excentrique le plus tôt possible. Mais Kat avait tout à fait raison et elles deviennent les meilleures amies du monde. Leurs personnalités ne sont pas du tout les mêmes mais Kat est tellement énergique, positive et rigolote qu’Alice ne peut que l’aimer. 

 J’ai trouvé l’approche des zombies très intéressante parce que je ne les avais jamais vus de cette manière. Ils peuvent paraître classiques au premier abord mais quand on avance dans le livre ça n’est plus le cas. La manière de les tuer est aussi propre à ce livre et du coup, moi qui n’aime pas les zombies d’habitude, là j’ai bien aimé. 

 L’un des grands combats qu’Alice doit mener dans ce tome 1 c’est son tiraillement entre dire la vérité à Kat et rester fidèle à la bande de Cole. Devenue chasseuse de zombies, elle s’éclipse très souvent sans pouvoir dire à Kat ce qui lui arrive. D’autant plus qu’elle revient toujours avec des bleus, alors Kat s’inquiète pour elle et lui demande si la bande de Cole la bat. J’ai bien aimé cet espèce de dilemme parce qu’il paraît tout à fait réaliste dans ce livre. 

Les références à Alice au pays des merveilles se trouvent sous la forme de titre des chapitres mais sinon il n’y a pas vraiment de références. Il y a juste un clin d’oeil avec un nuage en forme de lapin mais c’est tout. 

Les retournements de situations sont crédibles, inattendus et pas trop nombreux. D’habitudes les « twists » ne me surprennent pas parce qu’ils sont trop évidents mais là j’ai souvent été surprise par la tournure des événements. Ça paraissait tout à fait crédible et m’a fait apprécier ma lecture d’autant plus. 

Bon ça fait beaucoup de choses que j’ai aimé, en même temps j’ai dévoré ce livre et je l’ai adoré ! Mais il y a un seul petit point négatif mais c’est vraiment personnel, je ne pense pas qu’il s’agisse d’un point négatif pour tout le monde : les scènes d’actions m’ennuyaient un peu parce que je ne suis pas fan d’action dans les livres, trop de description des coups etc… et j’arrive jamais à suivre et à savoir qui a frappé qui. Je pense vraiment que ça ne dérange pas d’autres lecteurs mais moi je n’aime pas trop. Ça ne m’a cependant pas freiné dans ma lecture.

6cupcake-1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s