[Chronique n°16] Let the sky fall – Shannon Messenger

let-the-sky-fall,-tome-1---let-the-sky-fall-625444Titre : Let the Sky Fall

Auteur : Shannon Messenger

Edition : Lumen

Genre : Jeunesse / Fantasy

Prix : 15€

Nombre de pages : 501

Résumé : Personne ne s’explique que Vane Weston ait pu survivre, enfant, à l’ouragan qui a tué ses parents. À son réveil, étendu parmi les débris laissés par le passage de la tempête, il n’avait pas le moindre souvenir de son passé – à l’exception du beau visage d’une fillette ballotée par les vents. Malgré les années qui passent, elle rend de temps en temps visite en rêve au jeune homme, qui s’accroche à l’espoir qu’elle ne soit pas qu’un fantôme. Il ne croit pas si bien dire. L’inconnue, Audra, est un être de chair et de sang, mais elle n’a rien d’humain. C’est une sylphe, une créature liée au vent, qu’elle sait manipuler pour voler dans les airs, transmettre des messages ou livrer bataille. Sa mission ? Le protéger. Malheureusement, l’histoire se répète : une maladresse et Audra révèle à leur pire ennemi l’existence de Vane. Celle qui vient peut-être de causer sa mort est aussi son seul espoir de survie : le jeune homme n’a que quelques jours pour comprendre qui il est vraiment ou c’est la mort qui l’attend. Les nuages s’amassent à l’horizon, et un vent mauvais balaie les sables du désert… Survivront-ils à l’orage qui se lève à l’horizon ?

Alors déjà, je n’ai pas du tout accroché avec le personnage d’Audra. Je l’ai trouvé bien trop puérile, pas du tout aussi mature qu’elle prétend être. Elle fait un peu sa madame-je-sais-tout alors qu’en fait ce n’est qu’une enfant sans défense qui a peur de tout. Elle me rappelle Tris (Divergente) dans le sens où elle joue la dure, alors qu’elle ne cesse de se plaindre et qu’elle est plutôt faible. Elle met une pression de malade sur les épaules de Vane parce qu’elle sait qu’elle n’est pas capable de le défendre et qu’il devra le faire lui-même. En plus de ça elle est hyper niaise (mais vraiment) et moi, vous commencez à le comprendre, je n’aime pas du tout ça ! Les romances à l’eau de rose c’est pas mon truc, je pensais y échapper avec ce livre, mais je me suis fait avoir. On y reviendra après. Et dernier point négatif sur Audra, même si je pourrais en parler des heures, c’est le fait qu’elle se répète sans arrêt. J’avais l’impression que chacun de ses chapitres étaient les mêmes et qu’elle n’avançait pas. Elle ne cesse de ressasser les mêmes choses et c’est hyper lassant.

Petit point positif dans cette marée de négativité : le fait que l’on alterne les points de vue entre Audra et Vane. Au moins, on avait une petite pause entre chaque chapitre d’Audra. Honnêtement, Vane n’est pas un personnage topissime, mais à côté d’Audra, ça passe ! Ce que je n’ai pas du tout aimé chez lui c’est sa niaiserie mais en dehors de ça, il y avait quand même des aspects de sa personnalité plutôt sympa. Il ne se laisse pas faire, il se bat pour ses convictions, il n’est pas un lâche, il est plutôt courageux et j’ai trouvé globalement qu’il avait beaucoup de potentiel. C’est dommage que l’auteur ne l’ai pas un peu plus développé.

Revenons sur l’aspect niais à mourir de ce roman. Lorsque l’on lit le résumé on se dit qu’on va lire une histoire épique, originale, avec des personnages attachants. NON. Vous vous méprenez, cher lecteur. Ce que le résumé ne dit pas, c’est que cette histoire avec un potentiel énorme est complètement gâché par la romance qui se développe entre les personnages. Dès les premières lignes, Vane nous annonce qu’il est limite amoureux d’Audra alors qu’il ne la voit que dans ses rêves. Et de là, c’est de pire en pire… Les scènes niaises à mourir de cessent de s’enchaîner, et l’histoire que vous aviez hâte de lire se transforme en cauchemar à l’eau de rose. Bon, j’exagère un peu, mais moi ça m’a soûlée, n’ayons pas peur des mots. Plus l’histoire avance et plus l’histoire d’amour prend de place. Certes, il reste toujours l’histoire de fond, mais il n’empêche que l’histoire d’amour est un peu lourde et pas du tout utile et ça gâche un peu tout.

L’histoire de fond est plutôt sympa, c’est d’ailleurs pour ça que j’avais décidé de l’acheter, mais au final il ne se passe pas grand-chose. Le livre est quand même pas tout fin et on attend un minimum d’action, ou quelque chose pour nous tenir éveillé, mais dans ce premier tome il ne se passe pas grand-chose de palpitant. Je me suis ennuyée, et je n’avais qu’une hâte : terminer ma lecture et passer à autre chose. C’est dommage, parce que d’habitude le premier tome est un peu plus palpitant, histoire de donner envie eu lecteur de lire la suite, mais là c’est tout le contraire et j’ai peur pour les prochains tomes.

1 bis

-Cupcake

Publicités

Un commentaire sur « [Chronique n°16] Let the sky fall – Shannon Messenger »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s