[Chronique n°8] Champion – Marie Lu

champion

Titre : Legend, tome 3 : Champion

Auteur : Marie Lu

Edition : Castelmore

Genre : Jeunesse / Science-Fiction / Dystopie

Prix : 19.90€

Nombre de pages : 448

Résumé : June et Day ont tout sacrifié pour la République.
Leur pays est à l’aube d’une renaissance… jusqu’au jour où un nouveau virus, plus dangereux que tous les précédents, déclenche une vague de panique à la frontière ennemie. La guerre menace d’éclater.
June est la seule à détenir la clé pour défendre sa patrie. Mais sauver la vie de milliers de personnes suppose un sacrifice terrible, pour elle comme pour celui qu’elle aime.

Ça faisait un moment que j’avais lu les deux premiers tomes de cette trilogie et, comme d’habitude, je n’avais pas continué avec le troisième. Je ne sais pas pourquoi, mais je ne finis jamais les trilogies alors que souvent, le troisième tome est le meilleur.

Enfin bref, du coup je me suis lancée dans « Champion » sans trop d’attentes puisque je ne me souvenais pas vraiment du tome précédent. Je me suis dit « encore une autre dystopie, ça va forcément finir de la même manière » etc… d’autant plus que les romans Young Adult se ressemblent de plus en plus et j’en ai un peu marre.

Mais finalement, « Champion » a été une très agréable surprise ! Je ne m’attendais pas à aimer autant et pourtant, j’ai trouvé que c’était très agréable à lire et pas du tout comme tous les autres romans Young Adult un peu mielleux et clichés qui finissent par être imbuvables.

Déjà, j’ai trouvé que l’histoire était originale, bien que la dystopie ai été abordée à toutes les sauces, et que les personnages étaient bien plus matures. Dans ce troisième tome, l’histoire s’assombrit, les personnages n’ont plus le temps de réfléchir, et les trahisons fleurissent.

Il y a beaucoup d’action, du début à la fin, de quoi vous tenir occuper durant toute la longueur du roman sans pour autant vous perdre. Ils nous laissent quand même des moments pour respirer et c’est très agréable. On ne passe pas notre temps plongés au cœur de la bataille, on a le droit à des moments un peu plus tendres entre les personnages pour adoucir ce troisième tome un peu brutal.

Ce que j’ai beaucoup aimé aussi, comme dans les précédents tomes, c’est que le roman alterne entre le point de vue de Day et celui de June, et puisqu’ils ne sont pas ensemble pendant ce troisième tome (je ne parle pas au sens romantique du terme mais au sens physique). Ils ont tous les deux des rôles bien différents à mener au sein de la société et de la guerre contre les Colonies, ce qui nous donne deux points de vues tout à fait différent et du coup ce n’est pas du tout répétitif. Je ne me suis pas attachée à un personnage plus qu’à un autre puisque les deux points de vues nous en font découvrir beaucoup sur chacun des personnages.

Ce que j’ai beaucoup apprécié aussi, c’est le fait que les personnages secondaires aient une place plus importante dans ce tome. Souvent, les personnages secondaires sont oubliés une fois arrivés au dernier tome, et pourtant là c’est le contraire. Eden, le petit frère de Day, a une place capitale dans ce dernier tome et prend place au cœur de l’intrigue. Et puis, même les autres personnages que l’on pensait oubliés, comme Thomas, ne sont jamais bien loin…

Il y a de nombreuses intrigues dans ce dernier tome, ce qui diversifie l’histoire. Plutôt que d’avoir une intrigue linéaire du style « La République va-t-elle triompher ? Ou les Colonies réussiront-elles à conquérir la République ? » on a de multiples intrigues qui se superposent et nous tiennent en haleine. Celle à laquelle je me suis le plus raccrochée c’est l’intrigue autour de Day et de sa maladie. Dans la plupart des romans Young Adult, lorsqu’il y a une intrigue de ce genre, on est quasiment sûrs à 100% que le héros va vivre et que tout ira bien. Dans « Champion » on n’est jamais sûrs de rien. L’auteur n’hésite pas à nous surprendre, à faire du mal à ses personnages et à nous faire douter toutes les 10 pages. Cette dystopie est un peu plus « adulte » je trouve et est bien plus réaliste que celles que j’ai pu lire auparavant, comme Divergent par exemple.

Quant à la fin, je peux juste vous assurer qu’il ne s’agit pas d’un « happy ending ». Ce n’est pas tragique non plus, n’allez pas croire que vous allez pleurer toutes les larmes de votre corps, mais ce n’est pas joyeux non plus. Du coup je suis super contente parce que je ne m’y attendais pas, et c’est ce qu’on attend d’un auteur. Si on sait par avance comment ça va finir, il n’y a pas d’intérêt, mais là elle m’a bien eu !

En résumé, j’ai vraiment adoré cette trilogie. Les personnages sont réalistes et attachants, l’histoire est palpitant et originale, on n’est pas du tout face à du Young Adult typique dont on se lasse, et l’auteur se renouvelle sans arrêt. Dans les trois tomes, on ne s’ennuie pas un instant et ce n’est pas du tout répétitif, ce qui est réellement un exploit.

5

-Cupcake

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s