[Chronique série n°1] UnREAL – Ma série coup de coeur

SH1090-unreal-s1-2000x1125

« La série suit les coulisses de Everlasting (ou Il était une fois dans la version traduite), une télé-réalité de dating type The Bachelor, pour laquelle travaille Rachel Goldberg, une jeune femme dont la mission est de manipuler les candidats afin d’obtenir les rebondissements et les drames nécessaires pour que le programme reste attractif et plaise à sa productrice, Quinn King, une femme prête à tout pour que l’émission soit la plus dramatique possible. »

Avez-vous échappé au phénomène « UnREAL » ? Avez-vous peur de vous lancer ? N’hésitez plus une seconde et foncez ! Cette série est superbe et je vous explique tout ça maintenant.

J’ai découvert cette série très tard, puisqu’elle était déjà diffusée sur NRJ12 depuis quelques semaines avant que je ne m’y intéresse. Je vais être totalement honnête avec vous, je n’ai commencé cette série que pour l’acteur Freddie Stroma (Harry Potter 6, Pitch Perfect, Another Cinderella Story : Once upon a song….) et finalement je suis tombée sous le charme de cette série et des autres personnages.

Déjà, le principe de la série est original et pour moi, du jamais vu. La série est super bien réalisée, très moderne, avec toujours des rebondissements, de l’action, histoire que le téléspectateur ne s’ennuie jamais. A chaque épisode on a du nouveau, et ça, j’adore !

Comme je le disais, le principe de la série était du jamais vu puisqu’elle est basée sur les coulisses d’une télé-réalité hyper populaire aux USA (bien sûr, « Everlasting » est une télé-réalité fictive, mais elle sert à rappeler « The Bachelor » qui existe bel et bien). On suit toute l’équipe technique (même les caméraman, les assistants etc…) ainsi que la productrice, le patron, les candidats et le présentateur. En gros absolument tout ce qu’on cache au téléspectateur.

Il n’y a que des magouilles, des secrets, des gens sans scrupules, prêts à manipuler les candidats pour les faire pleurer devant la caméra, pour obtenir le plus d’images choquantes et trash et attirer le téléspectateur. On a envie de leur aracher les yeux tellement ils peuvent être cruels pour de l’argent. Mais clairement, les méchants, on aime ça ! On suit leur vie au travail mais aussi dans leur vie privée, et parfois, travail et vie privée finissent par s’emmêler…

Dans cette série il n’y a pas de moments romantiques et mielleux, même si « Everlasting » est une télé-réalité cul-cul. Là, on suit tout ce qu’il y a derrière de sombre et pas beau à voir. Donc, je préfère vous rassurer en vous disant que vous ne trouverez pas de couples mignons et romantiques, ni de scènes niaises à en mourir. Non, vous allez entrer dans le bassin à requins et vous allez adorer !

Honnêtement, je ne sais pas comment vous décrire cette série tellement elle est atypique et unique. Il faut au moins juste regarder la bande-annonce pour se donner une idée ou essayer le premier épisode. La première saison ne contient que 10 épisodes donc ça ne vous engage à rien de regarder juste le premier, et même si vous voulez continuer, vous finirez la première saison très rapidement !

La seconde saison à déjà commencé depuis près d’un mois aux USA mais puisqu’il n’y a que 4 épisodes je ne vais pas vous donner mon avis parce que je ne trouve pas que ça soit assez pour juger une saison complète. Je reviendrai bien sûr vers vous pour vous parler de la deuxième saison dès qu’elle sera terminée !

En résumé :

Les + : 

  • Série originale et unique
  • Personnages variés et attachants mais sadiques
  • Pas de langue de bois
  • De l’action et des rebondissements en continu
  • Pas de niaiseries
  • Une superbe réalisation (non mais vraiment.)

Le – : 

  • Il n’y a que 10 épisodes, et j’en voulais plus !

Allez-vous vous laisser tenter ? Vous devriez ! 

-Cupcake

 

Publicités

2 commentaires sur « [Chronique série n°1] UnREAL – Ma série coup de coeur »

  1. J’irais pas jusqu’à utiliser le mot « superbe » pour en parler mais je vois l’idée que tu mets derrière. Pour moi, ce serait plutôt du « profondément malaisant », et finalement, c’est bien le but recherché : nous confronter à ce qu’on cautionne indirectement en continuant de faire grimper les audiences d’émissions de ce genre.
    Cela dit, je trouve que sa deuxième saison l’emmène dans la même direction que Black Mirror… On supprime la case réflexion et on tombe exactement dans ce qu’on essaie de critiquer et pointer du doigt depuis le début, à savoir la surenchère maladive dans une quête de trash toujours plus sale et destructrice. Dommage parce que tout ceci partait quand même vachement bien (et puis, j’adore le personnage de Quinn).

    Aimé par 1 personne

    1. Oui c’est vrai, j’ai eu du mal à mettre les mots appropriés pour cet article puisque cette série est différente de tout ce que je regarde. Personnellement je ne regarde pas Black Mirror, mais je compte la commencer cette année.
      En ce qui concerne la première saison de UnReal; j’ai vraiment aimé le concept mais la deuxième saison s’écarte du but recherché et je n’ai pas trop aimé ce qu’ils ont fait des personnages. J’espère que la saison 3 remontera le niveau

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s